• Chapitre 13

     

    CHAPITRE  13

     

    Lorsque je suis allé dans la cuisine pour prendre mon petit déjeuner je n’ai trouvé que Soren.

    -          - Où sont les autres ?

    -          - Aldaron est dans son bureau. Edwald et Evguénia sont déjà partis, ils vont nous rejoindre au lycée.

    -          - Mais je ne dois pas aller chercher Lize ce matin.

    -          - C’est pas grave. Tu peux te dépêcher parce que vu l’heure on va être en retard. Et en général tu aimes arriver avant elle.

    -          - Je me dépêche. Je te rejoins dans la voiture.

    Quinze minutes plus tard je démarrais en direction du lycée. J’avais le cœur léger. Soren souriait.

    -          - Oh ! ça va ! Arrête de te moquer.

    -          - Non, je ne me moque pas ! Mais te voir comme ça c’est assez nouveau. Je t’envie même.

    -          - Tu m’envie ?

    -          - D’être aussi heureux, oui.

    -          - Mais tu sais que ce bonheur sera de courte durée. A cause de mon père je pourrais bientôt ne plus être heureux avec Lize, avec vous, avec ma mère.

    -          - Tu n’as pas un peu d’espoir maintenant ?

    -          - Si mais ce n’est pas de l’espoir , c’est l’envie de me battre pour pouvoir rester auprès d’elle.

    -          - Est-ce qu’elle sait ce que tu es ?

    -          - Non pas encore. Elle se doute de quelque chose. Elle se pose beaucoup de questions.

    Nous arrivions déjà sur le parking du lycée. Nous sommes allés un peu plus loin à un endroit où je pourrais la voir arriver. Je sentais qu’elle était toute proche. Je la vis enfin, elle cherchait quelque chose, elle me cherchait. Nos regards se sont enfin croisés et elle s’est dirigée vers moi. Je l’ai embrassé légèrement. Tess s’est mis à pousser de petits rires. Il va falloir un jour qu’on m’explique certaines réactions des jeunes filles humaines. Nos mains se sont jointes pour nous diriger vers les salles de cours. Au loin j’ai aperçu leur ami JD. Ça va être un choc pour lui lorsqu’il saura pour moi et Lize. Et j’ai vu son regard se poser sur nos mains jointes, son visage a changé d’expressions, il y avait beaucoup de colère. Je savais que Lize avait vu ces changements. Il a subitement fait demi-tour et il est parti brusquement. Je ressentais les sentiments de Lize, toute cette tristesse en elle.

    En me regardant elle sentit que j’avais les mêmes pensées qu’elle à cet instant.

    -          - Va, cours, rejoins-le. Il faut que tu lui parles.

    -          - Merci, me dit-elle en m’embrassant. Tess tu peux me couvrir si je ne suis pas en cours ?

    -          - Oui mais….

    -          - Non il faut que je vois JD seule.

    Je savais que c’était la seule chose à faire lorsque je l’ai vu s’éloigner. Elle devait le voir seule. Il fallait qu’elle lui explique comme je l’avais fait moi-même il y a quelque temps pour Evguénia.

    Mais il fallait que je sois près d’elle au cas où. Il fallait que je sache si tout se passerait bien.

    Je suis allé dans leur direction, vers le gymnase. Il était installé sur les gradins et Lize l’a rejoint.

    J’avais honte d’écouter leur conversation. On aurait pu croire à ce moment que c’était plutôt moi qui était jaloux, jaloux de ce garçon. Je savais qu’il était important pour elle, que c’était son ami. Mais je savais par expérience que la jalousie pouvait faire dire aux gens des choses méchantes et blessante.

    Je n’arrivais as à croire tout ce qu’il pouvait lui dire. Il me voyait comme ça arrogant et prétencieux. Je pense que oui. J’ai du mal à me lâcher, toujours l’impression que je dois tenir mon rang de prince. Alors dans ce monde je peux paraître comme ça. Mais ce n’est pas moi. Il lui a dit qu’il était amoureux d’elle. C’est bizarre comme l’histoire de Lize ressemble à la mienne.

    Il lui parlait maintenant avec tellement de haine que j’ai failli faire irruption pour lui mettre mon poing dans la figure. Je ressentais la peine de Lize, elle pleurait, j’avais mal. Il fallait que je reste caché. Lorsque j’ai regardé encore une fois il partait. Lize pleurait à chaudes larmes. Je voulais la consoler mais il fallait qu’elle affronte cela seule. C’était important pour elle, pour nous.

    Je l’ai vu s’éloigner, elle ne voulait pas qu’on la voit comme ça. Je ne me sentais pas le cœur à reprendre les cours mais il le fallait. Lize prenait le chemin de sa maison. Je lui enverrais un message ce soir pour savoir si elle allait bien. Ses pensées n’étaient que chagrin, tristesse et incompréhension.

    Tess était inquiète elle n’avait toujours pas de nouvelles de Lize. Mes amis se doutaient qu’il s’était passé quelque chose mais je n’avais pas à leur dire les détails et puis devant Tess c’était un peu compliqué.

    Tout d’un coup je me suis retrouvé encore une fois à genoux sur le parking du lycée alors que j’allais monter dans la voiture. Heureusement la plupart des élèves étaient déjà partis.

    Je n’ai pas cherché à être prudent je me suis mis à l’écart afin de pouvoir m’éclipser. Lize était en danger. Pourquoi était-elle au parc ? Je la croyais en sécurité chez elle.

    Non ce n’était pas possible cette fois on était en train de lui faire du mal, les ombres l’attaquaient. Je ressentais tout ce qu’ils pouvaient lui faire subir. Je ressentais sa peur. Elle savait qu’elle allait mourir et pris son courage à deux mains pour affronter les ombres.

    Non ! Je ne le tolèrerais pas.

    J’étais en colère. J’avais peur de la perdre. Ma lumière était de plus en plus puissante. Je repoussais les ombres et en même temps je prononçais des mots dans ma langue pour appeler à moi le vent afin qu’il m’aide à étendre mon halo de lumière le plus loin possible. J’ai réussi enfin à les faire disparaître. Lize il fallait que j’aille la retrouver, il fallait que je la prenne dans mes bras, voir si elle n’était pas blessée. Elle était là debout. Plus j’avançais et plus je distinguais sa silhouette.

    Je lui tendis les bras, elle avança vers moi en titubant. Elle n’avait plus de force. Je réussis à la rattraper au moment où elle s’évanouissait.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :